photographiesbiographie
exposition : Photographies 1980/2002
exposition 2005
exposition 2007
exposition 2010
exposition 2012
exposition 2015
exposition 2019
  
en surface
9 mars- 13 avril 2019
Manuela Marques
Verre 2, 2016
impression pigmentaire sur papier baryté
140 x 93 cm
éd. 1/3 + 2 A.P.


La galerie anne barrault est heureuse d’accueillir « EN SURFACE », une nouvelle exposition
personnelle de Manuela Marques, avec un ensemble inédit de photographies et une vidéo.
Les images qu’elle présente aujourd’hui sont là pour être vues mais le regardeur a la sensation
de ne pas pouvoir y parvenir et de rester en surface.
Ici pas de ligne d’horizon pouvant servir de point d’ancrage.
Ces images représentent des surfaces, des miroirs sans reflets.
Pendant plus d’une année, Manuela Marques a travaillé dans des salles closes du Château de
Versailles.
À l’encontre de la galerie des glaces, ici les miroirs reflètent leur propre histoire, rayures, poussières,
tout est écrit pour celui qui sait décrypter leurs messages.
En 2017, ce travail a fait l’objet d’une exposition personnelle intitulée « La face cachée du soleil »
au Musée Calouste Gulbenkian de Lisbonne.
Comme l’a écrit la critique d’art Rozenn Canevet : « Manuela Marques instaure ainsi une mise en
abyme du réel, le composant et le recomposant jusqu’à l’émergence de cette porosité alchimique
entre l’exogène et l’endogène. De là, de ces images qui se veulent fixes, on est amené à y circuler,
à s’y engouffrer. « Les images sont des gouffres », nous dit Manuela Marques. Mais d’un gouffre,
on ne ressort pas, on s’y perd. Or c’est bien à ces impossibles issues que l’on est confronté. Tout,
absolument tout, ne mène qu’à des impasses se jouant de l’intérieur comme de l’extérieur. »


Manuela Marques présente jusqu’au 19 mai 2019 une importante exposition personnelle au Musée
de Lodève intitulée « Et le bleu du ciel dans l’ombre ».

À cette occasion, une monographie au titre éponyme vient d’être publiée aux éditions Loco.