oeuvres
exposition 25 avril -15 juin 2013
exposition 13 septembre - 11 octobre 2014
exposition 3 septembre - 15 octobre 2016
biographie

3 septembre - 15 octobre 2016
Sans titre, 2016
acrylique sur bois
135 x 125 x 2 cm
C’est avec plaisir que la galerie anne barrault accueille la nouvelle exposition personnelle de Dominique Figarella
pour cette rentrée 2016.
Cette exposition s’intitule « CU ». Ces deux lettres sont construites à partir de la phrase « Ask me if I C like U
» inscrite sur l’une des oeuvres, cette phrase nous fait entrer de plain-pied dans cette nouvelle proposition de
l’artiste pour la galerie.
vue exposition
photographie Alberto Ricci
   
Dominique Figarella est un artiste français, né en 1966. Il vit et travaille à Paris et Montpellier.
Pour cet artiste, le tableau est une partie d’un dispositif dont le spectateur constitue une autre part essentielle.
Dans le « cube blanc », espace de la galerie, le tableau est la matrice de cette expérience menée à plusieurs.
Si le tableau s’inscrit dans la tradition moderne de la peinture, ce qui fait sens est bien l’interaction entre cet objet, dans un lieu, à travers un regard. L’oeuvre de Dominique Figarella est comme un texte théâtral, par essence lacunaire : les choix de mises en scène et l’accueil du public lui donnent toute sa dimension vivante.
Diplômé de la Villa Arson, ses oeuvres sont montrées régulièrement en France, en Autriche, aux Etats-Unis,en Suisse et en Espagne. En 2003, la galerie Daniel Azoulay de Miami présente une exposition personelle de Dominique Figarella. En 2004, c’est la galerie Thaddaeus Ropac de Salzbourg qui lui consacre une exposition personelle ainsi que le Quartier à Quimper et en 2008 La Station à Nice. La même année, il participe à plusieurs expositions collectives: Rot, Rouge, Rouge au Kunstraseum et + de réalité au Hangar à Bananes de Nantes. En 2009, il a une exposition personnelle au Musée de Sérignan, ainsi qu’au Carré Sainte Anne à Montpellier et en février 2010 au Life à Saint-Nazaire. En 2010-2014, il présente Soapéra, un travail effectué en collaboration avec la chorégraphe Mathilde Monnier, au Centre Pompidou, à Montpellier, Francfort et Utrecht. En 2011, ses oeuvres ont été montrées dans le cadre d’expositions collectives : Incidents Maîtrises à l’Espace d’Art Concret, Mouans-Sartoux, La peinture autrement au Musée Chagall de Nice et pendant le Printemps de Septembre au Lieu commun (Toulouse) avec Sarah Tritz. En 2013: Entrée Libre Mais non obligatoire à la Villa Arson (Nice) ; L’exception culturelle au Centre d’art contemporain de Meymac. En 2014: Le Mur, la collection d’Antoine de Galbert à La Maison Rouge, Paris ; Des pas dans l’escalier au Frac Basse
Normandie.
Depuis 2001, il enseigne à l’École des Beaux-Arts de Paris.